Parce que les dieux s'ennuient, parce que ce n'est qu'un jeu, parce que seul le plaisir compte.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~ Nouveau dresseur ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 4
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 24
Localisation : Quelque part dans le cirque

Tous mes secrets...
Âge: 21 ans
Spécialité: Dresseur félins / équidés
Péché mignon: ~ Chocolat ~
avatar
Gabriel Wombwelli

MessageSujet: ~ Nouveau dresseur ~   Dim Jan 20 2013, 16:24


WOMBWELLI
Gabriel





    Quel humain es-tu ?


    âge et date de naissance : 21 ans / 16 juin
    lieu de naissance : France
    origine(s) : Italien
    orientation sexuelle : Hétéro
    spécialité : Dresseur félins (ou dompteur de fauves mais c’est moins joli ^^) et équidés (le temps qu’un autre dresseur arrive)
    se prostitue ? : Non ... mais ça peut se négocier ^^


Eh bien, quel humain avons-nous là ?


Gabriel est un jeune homme à la silhouette fine et élancée. Sa taille est plutôt dans la norme, quoique qu’un peu au dessus de la moyenne. Ses cheveux lui arrivent au dessus des reins. Cela lui fait donc une longue chevelure dorée aux reflets fauves qui descendent telle une cascade ardente dans son dos. En s’approchant un peu, on distingue qu’il est finement musclé, chose indispensable dans le monde du cirque pour gérer l’utilisation de tous les objets de mise en scène. Son visage est fin et lisse. Son teint est un peu pâle, mais pas blafard, tout en étant lumineux. Ses yeux en amande sont tels deux trous où flambe un feu étincelant. Ceux-ci sont d’une couleur identique à ses cheveux. Son nez est fin et délicat, tandis que ses lèvres sont minces et fines. Son androgénie peut perturber quelque peu certaines personnes, mais la plupart du temps il se joue des incertitudes causées par son physique.




Tu parles d'un caractère !


Gabriel est d’un naturel calme mais il est du genre un peu impulsif. Envers les personnes qu’il apprécie, il est chaleureux, attentionné et généreux. Il a rapidement assimilé que la vengeance soit un plat qui se mange froid, mais que parfois, il faut savoir battre le fer lorsqu’il est encore chaud. Par contre, il peut aussi prendre sur lui certaines remarques et les ressortir au moment voulut. C’est aussi une personne sensible mais qui ne le montre pas forcément. C’est-à-dire que se faire traiter d’étranger à tout bout de champs et d’être la cible des remarques les plus acerbes, cela finit toujours par lui miner le moral. Il est aussi du genre à se faire des nœuds au cerveau assez facilement. C’est pourquoi on peut le trouver parfois dans un coin, perdu dans ses pensées, ou à l’opposé, sur-actif sur le cirque afin de pouvoir ne penser à rien. Si vous passez non loin de lui, n’hésitez pas à le distraire de ces mauvaises pensées. Par contre avec ses animaux, il est patient, doux et attentif. Pour lui, chacun de ses félins possède son propre caractère. Il n'a pas la même approche avec chacun d'eux.




Racontes-moi tout...


Avant d’être dresseur et d’arriver dans ce cirque, Gabriel a bien évidemment eu une vie. Il a été adopté dès sa naissance par une famille d’artistes italienne de cirque relativement connue. Il n’est donc pas un garçon de cirque de nature, il n’a pas cela « dans le sang ». C’est donc en grande partie pour cela que son enfance a été quelque peu mouvementée. Bien accepté dans sa famille adoptive, totalement exclu par d’autres. Les jeunes de son âge le traitaient d’étranger, donc capable de rien au cirque.
Alors qu’il avait 8 ans, une bande de gamins l’ont enfermé dans une cage dans laquelle se trouvait un jeune tigre. Bien sûr, Gabriel s’était défendu, mais une fois dans la cage, il fut tétanisé. Le tigre ne le lâchait pas des yeux. Les gamins se mirent à taper avec des bâtons contre les barreaux de la cage, énervant le tigre. Celui-ci se mit à grogner, montrer ses dents et sa colère, puis d’un coup se jeta sur la cage et par ricochet se jeta sur Gabriel. Les griffes du tigre lacérèrent le haut du bras droit du garçon qui hurla de douleur. La bande de gamins furent terrorisés et s’éparpillèrent. Le jeune fauve, débarrassé des gêneurs, s’était recouché à l’autre bout de la grande cage.
Derrière la porte, refermée à double tour derrière lui, il n’y avait plus aucun bruit. Les gamins avaient fuit. Le jeune garçon se mit à détailler le tigre, qui visiblement n’appréciait pas sa présence car il battait sa longue queue contre le sol d’un rythme irrégulier. Bien collé contre la porte afin de se tenir le plus à distance possible du félin et la main posée contre sa blessure, le garçon se mit à réfléchir à ce qu’il devait faire. Pas facile quand on a le cœur qui bat la chamade, le bras qui nous lance, et qu’en plus le jeune tigre se met à grogner d’impatience. Il se mit donc à parler au tigre, un peu penaud de par ce geste.

- Euh ... Salut toi ... tu vas bien ? ... Tu t’es ... calmé ?

A chacune de ses phrases, le tigre grognait de plus en plus fort en montrant ses crocs. Apparemment, ça ne lui plaisait pas trop ... Il inspira profondément et risqua une deuxième tentative : sa vieille grand-mère adoptive qui parlait couramment italien lui avait appris cette langue et lors de ses leçons, Gabriel se souvenait de ce chat fougueux qui s’endormait sur les genoux de la vieille femme.

- Buongiorno... tutto va bene ?

Le fauve se calma au contact de ses paroles italiennes. Il avala sa salive et continua à parler en italien, cette langue aux sonorités chantantes :

- Hmm ... Non vole tivoglio nessuno male. Ti manca troppo nel vostro gabbia ?

Le tigre semblait vraiment apprécier. Ainsi, il continua sur sa lancée, jusqu’à ce que le tigre s’étire et commence à s’approcher de lui. Là, la panique commença à monter en lui. Qu’allait faire le tigre ? Pourquoi s’approchait-il tout d’un coup ? Il lui avait pas dit de venir !

- De ... Delicatamente ...

Le grand félin vint s’asseoir devant lui. Le garçon lui fit un sourire mi-timide mi-forcé. Il se regardèrent quelques instants, en silence. Le garçon tenait toujours son bras lacéré. Comprenant que le fauve ne lui ferait (apparamment) pas plus de mal, il s’assit à son tour. L’animal le regarda s’asseoir, bailla puis se coucha contre Gabriel qui, lui, n’en menait pas large. Levant les yeux en dehors de la cage pour chercher une quelconque aide, il comprit qu’il devrait se débrouiller tout seul car tous les habitants du cirque étaient réunis sous le chapiteau, et cela pendant un bon moment.
Pendant cet instant de réflexion, il lui avait semblé que le tigre avait ... soufflé, un peu comme quelqu’un qui attendait quelque chose, et qui attend encore. Un souffle d’exaspération. Ne réfléchissant pas, Gabriel tendit alors sa main droite vers la fourrure du tigre, l’autre servant à retenir tant bien que mal la douleur et le sang qui coulait de la blessure, et se mit à le carresser. Il sentit les muscles du jeune tigre se détendre peu à peu, au fur et à mesure le garçon se détentit lui aussi. Ce félin ne lui parresssait plus aussi sauvage que cela. Il s’était jeté sur lui, mais ne l’avait pas réellement attaqué. Enfin, c’était pas volontaire. L’un ayant accepté l’autre et vice versa, Gabriel se mit à chanter tout doucement des chansons italiennes.
Il passa bien une ou deux heures avant que quelqu’un ne passe devant la cage et ne le remarque avec le grand fauve. Et blessé.
L’alarme fut vite donnée. Son père adoptif arriva rapidement. Et l’interrogea à travers les barreaux.

- Gabriel, que fais-tu là dedans ? Mais ... T’es blessé !

- Crie pas, tu vas lui faire peur. Il va s’énerver.

Gabriel essayait de calmer le brouhaha formé ainsi que le tigre qui commençait à s’énerver. Le garçon ne se souvint pas comment il fut extrait de la cage. Mais une fois à l’abris dans la roulotte familiale, il s’évertua à défendre le tigre. Il expliqua ce qu’il s’était passé, comment il s’était retrouvé dans la cage, comment il avait été blessé, comment il avait parlé au jeune fauve, comment il l’avait calmé puis carressé. Pendant ce temps, sa mère lui banda l’épaule sans rien dire. Pour une femme comme elle, ce n’était pas normal. Soit elle allait exploser contre lui et son mari, soit contre les autres. C’était quitte ou double. Dès qu’il le put, il quitta la roulotte.
Dehors, on parlait de tuer ce tigre fou. Gabriel retourna voir ce tigre aux grands yeux dorés qu’ils accusaient tous à tort. Soudain, la tempête explosa, sa mère rétablit toute la vérité, pointant du doigt ces “voyous” qui avait faillit tuer son fils, ainsi que tout un tas d’autres choses, d’autres familles s’opposèrent à elle. Mais Gabriel n’écoutait pas. Les deux mains passées au travers des barreaux, il carresssait le félin qui semblait ronronner. Le propriétaire du tigre l’observait de loin, un sourire au coin des lèvre. Il avait trouvé le prochain dresseur.
Au final, Arti, le tigre, fut donné à Gabriel pour ses débuts dans le domptage. Il apprit vite et cela lui plaisait. Il appris à dresser toutes sortes de félins et d’équidés. En effet, dans ce cirque, il n’y avait qu’un dompteur de fauves et un dresseur de chevaux. Rapidement, il eut son spectacle sur scène. Il reçut d’autres félins et quelques chevaux d’autres artistes qui avaient eu connaissance de son histoire. Mais les jeunes qui l’avaient enfermé dans la cage continuaient de le harceler et il continuait à être traité d’étranger. Pour eux, il aurait dû mourrir dans la cage. C’était inconcevable qu’il soit encore là.
Quiqu’il en soit, un jour qu’il prit connaissance de l’existance du cirque Kamigami, il fit ses adieux à sa fmaille et parti tenter sa chance avec ses animaux là-bas.


Voilà, voilà pour la petite histoire ~






Juste pour savoir



Prénom/pseudo : Emy
Âge : 19 ans
Comment as-tu connu le forum ? : Google !
Présence (7/7) : 4/7 selon la connexion internet
Code : Ouaip
Un p'tit mot pour la fin ? : Bah ça serait bien qu’il y ait plus de monde ^^




_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 23/07/2012
Age : 23
Localisation : Quelque part dans le cirque

Tous mes secrets...
Âge: 22 ans
Spécialité: Lanceur de couteaux ♥
Péché mignon: Semer le chaos autour de moi ♥
avatar
Eris Bradford
Chaos addict ♥
MessageSujet: Re: ~ Nouveau dresseur ~   Dim Jan 20 2013, 19:08

Maintenant c'est tout bon ! Pour ce que je pense de ta fiche tu le sais déjà mais... j'aime le perso *.* (tigre powaaaaa !!!!! xD)

Enfin bref, tout ça pour dire validé !

_________________


Partager ? Je prends et je donne. Mais je ne partage jamais. Et malheureusement pour toi, Invité, je prends toujours plus que je ne donne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kamigami-saakasu.forumaction.net
 

~ Nouveau dresseur ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» un nouveau site t'entraide
» NOUVEAU DISPATCHING
» Après le Godetia, y-aura-t-il un nouveau BSL ???
» Ouverture du nouveau port de Zeebrugge en juillet 1985
» Le nouveau livre de François Bayrou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kamigami Saakasu :: Paperasse administrative :: Registre :: Candidatures acceptées-